LE JOUJOU CHERI (1968) de Gabriel Axel

axel

Avec Arne Hansen et Jesper Klein

Entre fiction et documentaire, le film se penche sur la production des magazines et des films érotiques, et prend le parti de la légalisation de la pornographie.

Le film fut interdit de sortie en France.

Après des études dramatiques au théâtre royal de Copenhague, le danois Gabriel Axel (1918 – 2014) rejoint la troupe de Louis Jouvet de 1945 à 1950. Partageant sa vie entre la France et le Danemark, il tourne de nombreux films pour la télévision tout en continuant une belle carrière théatrale, aussi bien comme metteur en scène que comme acteur.

Durant près de trente ans, Gabriel Axel réalise quelques longs métrages dont l’écho se limite aux frontières du Danemark, comme Toujours des histoires ou Trois filles à Paris. Après La Mante rouge (1967) et Le Joujou chéri (1968), présentés à Cannes, il connaît la reconnaissance internationale avec Le Festin de Babette (1987), qui remporte l’Oscar du Meilleur film étranger.

Le Joujou chéri sera projeté dimanche 22 avril à 21 h 30

Cinémathèque française, 51 rue de Bercy – 75012 Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s