N’ESSUIE JAMAIS DE LARMES SANS GANTS de Jonas Gardell

 

81HQcy42sKL

1982. Rasmus vient d’avoir son bac et quitte la Suède profonde pour la capitale. À Stockholm, il va pouvoir être enfin lui-même. Loin de ceux qui le traitent de sale pédé. Benjamin est Témoin de Jéhovah et vit dans le prosélytisme et les préceptes religieux inculqués par ses parents. Sa conviction vacille le jour où il frappe à la porte d’un homme qui l’accueille chaleureusement, et lui lance : « Tu le sais, au moins, que tu es homosexuel ? » Rasmus et Benjamin vont s’aimer. Autour d’eux, une bande de jeunes gens, pleins de vie, qui se sont choisis comme vraie famille. Ils sont libres, insouciants. Or, arrive le sida. Certains n’ont plus que quelques mois, d’autres quelques années à vivre.
Face à une épidémie mortelle inconnue, toutes les politiques sociales ou sanitaires du « modèle suédois » échouent. Les malades séropositifs sont condamnés à l’isolement et à l’exclusion.

Jonas Gardell est né en Suède en 1963. Il fait des débuts tonitruants en littérature en 1985 avec un roman sur l’amour homosexuel. Il a énormément publié depuis, romans et pièces. Auteur très apprécié, il est aussi réputé en Suède pour ses one-man-show décapants et ses interventions provocantes à la télévision.

Jonas Gardell a un indéniable talent pour dresser le portrait de la vie quotidienne et des émotions qui s’y cachent. Dans ses livres, il met en scène toutes sortes d’êtres humains, mêlant un humour naturel et évident à la souffrance et au désespoir. L’auteur évolue avec aisance entre les petites choses de la vie et les grandes questions, entre les rêves et la dure réalité.

Fin observateur de ses contemporains, Jonas Gardell excelle à briser les tabous du quotidien, dénoncer nos petites lâchetés et jouer les provocateurs avec ses spectateurs comme avec ses lecteurs. D’un humour caustique très impertinent, il parvient à nous faire rire de nos propres incohérences. Avec brio.

Roman traduit du suédois par Jean-Baptiste Coursaud et Lena Grumbach. Actuellement en librairie.